Tokyo, Japan

En escale pour la Nouvelle Calédonie, nous avons eu la chance de pouvoir passer 5 nuits à Tokyo. En mode Tokyo Express, nous avons donc découvert cette immense ville et ces nombreux quartiers dynamiques, très riches et variés culturellement.

Akihabara, Tokyo
Akihabara, Tokyo

Palais Impérial et Marunouchi
Dans le quartier central de Tokyo  Marunouchi se trouve notamment la gare de Tokyo, élégant bâtiment en brique qui a fêté son centenaire en 2014.  Juste à côté, l’Intermédiathèque (entrée gratuite) propose une vaste collection d’oiseaux naturalisés et de squelettes d’animaux. Le Musée national d’Art Moderne (MOMAT) peut également se visiter pour 420¥ afin de découvrir les artistes japonais reconnus mondialement. Enfin, l’élément incontournable reste le Palais Impérial (visible uniquement de l’extérieur), ses jardins (ouverts uniquement pour des visites guidées réservées à l’avance) et le jardin oriental. Ce dernier (fermé les lundi et vendredi) contient des anciens remparts, des étangs, mais surtout une végétation impressionnante et extrêmement bien entretenue.

Ginza et le marché de Tsukiji
Le quartier de Ginza est le quartier le plus luxueux de Tokyo avec ses grands boulevards remplis de restaurants et de boutiques de luxe comme le Sony Building. Paradoxalement, c’est aussi le quartier du plus grand marché de poissons au monde, le marché de Tsukiji, avec 1800 tonnes de poissons par jour. Ce marché  ouvert tous les jours (sauf le dimanche) à partir de 9 heures, impressionne par ses innombrables allées de stands de marchandises et son ballet de toutes sortes d’engins dès l’aube. Pour voir la célèbre criée au thon, il faut cependant arriver sur place avant 4 heures du matin afin de faire partie des 120 premières personnes qui assistent à ces enchères depuis une galerie.
A noter que le marché de Tsukiji déménage en Novembre 2016 dans un nouveau lieu de la baie de Tokyo à Toyosu.

Roppongi et Akasaka

Roppongi, Tokyo
Roppongi, Tokyo

Le quartier de Roppongi, dans lequel nous logions dans un petit Air BnB basique mais propre, est un quartier dynamique et branché avec de nombreux restaurants et centres commerciaux comme Tokyo Midtown. La Tokyo Tower, qui ressemble à la Tour Eiffel mais la dépasse de 13 mètres. offre deux observatoires sur la ville : le premier à 145 mètres (pour 900¥) et le deuxième à 250 mètres (pour 1600¥). Le complexe Roppongi Hills englobe le musée d’art Mori (1500¥), un autre observatoire panoramique (Tokyo City View 1800¥), des magasins, des restaurants et même un jardin. C’est aussi dans ce quartier que se trouve le restaurant touristique Gonpachi, dont la salle immense a inspiré le décor d’une scène de combat culte du film Kill Bill.

Shibuya
Shibuya est étourdissant ! Ce quartier est une marée humaine permanente, au milieu d’écrans vidéos et de panneaux lumineux, qui symbolise la culture pop japonaise d’aujourd’hui. Dans la gare de Sibuya se trouve la peinture murale Myth of Tomorrow, et c’est de là aussi que l’on peut observer Shibuya Crossing, le carrefour le plus fréquenté du monde. La rue principale de ce quartier Shibuya Center-gai regorge de chaines de restauration rapide, de grands magasins et de salles de jeux avec les cabines photographiques qui permettent de ressembler à des personnages de manga. Tout ce dont raffole la jeunesse japonaise !

Harajuku, Aoyama et le sanctuaire Meiji-jingu
Le plus célèbre et authentique sanctuaire shinto, le Meiji-jingu (entrée libre), se trouve dans le somptueux parc Yoyohi-koen.  Tout prés se situe la grande rue Takeshita-dori où se balade tous les ados branchés de Tokyo, dont les lolitas gothiques qui mangent des crêpes ou des barbes à papa multi-couleurs et en plusieurs formes. La rue principale du quartier reste cependant le grand boulevard Omote-sando, connu pour son architecture contemporaine et ses nombreuses boutiques.

Asakusa et le temple Senso-Ji

Senso-ji, Tokyo
Senso-ji, Tokyo

Asakusa représente le paradoxe des âges de Tokyo. D’un côté, la modernité avec la Tokyo Sky Tree, tour de 634 mètres avec deux plateformes d’observation : une à 350 mètres (2060¥) et une à 450 mètres (3090¥). De l’autre, les ruelles parsemées de boutiques d’artisans et de restaurants familiaux qui mènent au plus ancien temple de Tokyo, le Senso-ji (entrée libre 24h/24).

Shinjuku

Tokyo Metropolitan Tower, Shinjuku
Tokyo Metropolitan Tower, Shinjuku


Le quartier de Shinjuku est un condensé de tout ce que Tokyo représente de nos jours : des immeubles imposants, de majestueuses boutiques, des restaurants, des parcs verdoyants, des sanctuaires cachés, une foule toujours plus dense et une vie nocturne palpitante. Le 45ème étage du siège du gouvernement métropolitain de Tokyo (gratuit) offre un panorama incroyable sur toute la ville à 202 mètres de hauteur. Pas loin, les tokyoïtes pique-niquent sur les pelouses du parc Shinjuku-gyoen, entourés de cerisiers et de nénuphars géants. Tout le quartier de Shinjuku se concentre autour de la gare de Shinjuku, reconnue comme la gare la plus fréquentée de la planète avec 3 millions d’usagers chaque jour.

Korakuen et le Tokyo Dome
Le Tokyo Dome, en forme de gros œuf, est le stade des Yomiuri Giants, l’équipe vedette de Baseball japonais. Juste à côté, le Tokyo Dome City Attractions regroupe un véritable spa chic alimenté par une source chaude à 1700 mètres sous terre, le Spa LaQua (1234¥ la semaine / 2958¥ le weekend), mais aussi de nombreux manèges comme les montagnes russes Thunder Dolphin (1030¥). Korakuen possède aussi son parc, le Koishikawa Korakuen (300¥), qui contient aussi bien des plantes japonaises que chinoises.  Enfin, le Bunkyo Civic Center est un immeuble d’affaires proche du parc d’attractions qui offre un autre observatoire imprenable (et gratuit) sur le cœur de la ville du haut de son 25ème étage.

Ueno
Le cœur culturel de Tokyo se trouve dans le quartier de Ueno avec de nombreux musées dont le Musée National de Tokyo (620¥) et le grand parc Ueno-koen qui possède de nombreux temples et sanctuaires, un zoo et un lac avec des barques et pédalos à louer.

Akihabara
Ce quartier insolite est le centre « geek » de la ville, qui attire les passionnés de mangas et de dessins animés principalement, mais aussi de plus en plus de visiteurs curieux. On y trouve des produits électroniques pas chers, des bars appelés maid cafés avec des serveuses en soubrettes qui traitent les clients comme leurs maîtres, et des magasins qui vendent des consoles de jeux et des jeux vidéo d’hier et d’aujourd’hui, et toutes sortes de marchandises dérivées. 

Ebisu et Meguro
Nous n’avons pas eu le temps de visiter ce quartier mais il semble pourtant valoir le détour pour ses nombreux musées, dont le Musée métropolitain de la Photographie et le Musée de la Bière Yebisu, mais aussi pour ses magasins et cafés branchés.

Une réflexion sur “ Tokyo, Japan ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *