San Blas Islands & Kuna villages, Panama

Pour passer la frontière du Panama à la Colombie, il n’existe aucune route. C’est le seul endroit où la route trans america est coupée sur 80 kilomètres. Entre les deux pays se trouve le Gap du Darien, une jungle remplie de nombreux animaux dangereux, de guérillas, de dealers… Il existe deux solutions pour traverser cette zone: le bateau ou l’avion. Le moyen classique pour les backpackers est de traverser à la voile ou en « speed boat ».

Nous avons choisi l’option du speed boat avec San Blas Adventures et je pense que nous avons fait le bon choix… moins cher que les voiliers, moins de temps sur le bateau, et du coup, moins de mal de mer et plus de temps sur les îles et avec la population locale: les Kuna.

Voilà quelques photos de certaines des 350 îles paradisiaques de l’archipel des San Blas.

49 de ces îles sont habitées par les Kuna, des îles encore bien authentiques! Nous avons pu apprendre beaucoup sur cette population locale qui a gardé son indépendance et ses coutumes: les villages fêtent la naissance des filles, leurs premières règles, leur 15 ans et leur mariage. Les femmes choisissent encore elles-même leur mari. Et dès leur mariage, elles se coupent les cheveux très courts et portent ses tenues typiques. Ces villages vivent majoritairement de la pêche, et achètent encore souvent à l’aide de noix de coco, une sorte de monnaie locale. Ces villages sont remplis d’enfants qui débordent de joie de vivre et crient « Ola! Ola! » à chaque etranger se baladant dans leur village. Une vraie leçon de vie!

Voici quelques photos de la vie avec San Blas Adventures: les toilettes donnant directement dans la mer, les douches avec des seaux d’eau de pluie, des hammacs pour dormir… Et les 21 personnes, plus l’équipage, avec qui nous avons passé ses 4 jours et partagés cette aventure exceptionnelle!!!

To cross between Panama and Colombia, there is no road. It’s the only place where the trans america road is cut on 80 kilometers. Between the two countries, there is the Darien Gap: a jungle with a lot of wild animals, guerillas, dealers… Two options exist to cross that zone: by boat or by air. The classic backpackers way is to sail across with a sailboat  or a speed boat.

We chose the speedboat option with San Blas Adventures and we are pretty sure we did the right choice… cheaper than sailing trips, less time on the boat, and thus, less chance of being seasick and more time on the islands with the local population: the Kuna.

The San Blas are made of 350 paradise islands. 49 of those islands have Kuna people living on them, some very authentic islands! We had the chance to learn a lot about this local population which has kept its independance and costums: the villages celebrate the birth of girls, their first menstruations, their 15 years and their wedding. Women choose their own husband. And once they get married, they cut their hair very short and wear the typical clothes. These villages live majoritarily of fishing, and still buy goods using coconuts, the local money. The islands are filled with kids which are all full of energy and screaming « Ola! Ola! » to each stranger walking around their village. A real lesson of living!

Some photos are showing our life with San Blas Adventures: the toilets directly in the ocean, the showers made of buckets of raining water, hammacs for sleeping… And the 21 travellers, plus team, that we spent these 4 days with and shared that amazing adventure!!!

2 réflexions sur “ San Blas Islands & Kuna villages, Panama ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *