Corcovado National Park, Puerto Jimenez & Matapalo, Costa Rica

Notre voyage en Amerique du Sud a débuté au Costa Rica pour une raison principale: le Corcovado National Park.  Et si on a choisi de nous y rendre ce n’est pas par hasard! National Geographic a décrit le Corcovado National Park comme étant « the most biologically intense place on Earth »!

Red Eyed treefrog
Red Eyed treefrog

Pour nous rendre dans le parc qui constitue la plus grande partie de la péninsule Osa, nous n’avions bien sûr rien réservé. Il faut dire que pour réserver le parc, ce n’est pas facile du tout: il faut contacter les rangers du parc, remplir un formulaire et payer en allant à la banque nationale, donc être au Costa Rica. Pratique!

carte du Corcovado

Malheureusement, nous n’avions pas très bien calculé notre coup! Vu que nous sommes tombés en pleine vacances de pâques, la pire semaine de l’année apparement, nous avons du attendre 6 jours. Nous sommes donc restés aux environs de Puerto Jimenez, la ville la plus proche, et nous logions à l’extérieur de la ville, en pleine jungle, au Bello Horizonte Jungle Hostel (12$ la nuit par personne pour cabane double). Nous avons d’ailleurs beaucoup apprécié cet hostel et les ticos (costa-ricains) qui y travaillaient: Lucy (la patronne), Peter (son mari américain), Jackie, Bertha et son amie (deux espagnoles bénévoles dans l’hostel), Kenneth (le commercial, attention pas tjs fiable!), et surtout Nelson.

Pendant ces 6 jours, nous nous sommes cependant bien occupés. Nous avons arpenté les quelques rues de Puerto Jimenez et sa plage à plusieurs reprises. Nous avons passé une journée à Matapalo: petit spot de surf sur la pointe de la péninsule Osa ou les américains louent d’énormes villas. Nous avons également fait plusieurs randonnées autour de l’hostel pour nous préparer au parc, pendant lesquelles nous avons pu déjà voir pas mal d’animaux. Un soir, nous sommes allés voir un rodéo avec quelques rencontres de l’hostel.

Le 5 Avril, nous sommes donc enfin partis en direction du parc avec notre ami canadien Mark et le guide Gabriel, pour 3 jours de marche intense. De Carate à l’entrée du parc à La Leona, nous avons marché les 3,5 premiers kilomètres. Puis, nous avons continué jusqu’au coeur du parc, à la station des rangers La Sirena. Après 21,3km de marche dans la jungle et sur le sable noir bouillant, avec 30 degrés, 90% d’humidité, et des sacs sur le dos contenant tout le nécessaire pour 3 jours (habits, serviettes, draps, eau, nourriture, lampes torche…), nous sommes donc arrivés épuisés! Le deuxième jour, nous avons fait 3 randonnées autour de La Sirena pour un total de 16,7km. Pendant celle de l’après-midi, nous nous sommes baignés dans une rivière et j’ai eut le droit à un masque du visage gratuit avec les pierres de la rivière (reconnues pour leurs vertues rajeunissantes apparemment!). Puis, le troisième jour, nous avons fait le chemin inverse du premier jour avec ces 21,3km. À noter que Gabriel, notre jeune guide de 24 ans, ne parle pas très bien anglais et n’est pas du tout dynamique. Il nous montre de nombreux animaux, mais ne semble pas très intéressé… Nous avons eut le guide low cost (25$/jour/personne soit 75$ par personne pour les 3 jours), il fallait donc s’en douter! Nous avons en tous cas vraiment apprécié les paysages magnifiques du parc, avec ces plages de sable noir, un océan pacifique très agité, une végétation tropicale très dense, et surtout de nombreux animaux!

Les différents paysages du Corcovado National Park / the different landscapes

La flore du Corcovado National Park / the flora

Les 4 espèces de singes du Corcovado National Park / the 4 species of monkeys

Quelques espèces d’oiseaux parmi les 350 présentes dans le Corcovado National Park / some of the 350 species of birds

Les grenouilles, serpents et autres insectes du Corcovado National Park / the frogs, snakes and other insects

Quelques autres animaux / some other animals

À noter que nous n’avons malheureusement pas croisé certaines espèces du parc comme le jaguar, le puma (certains en ont croisé le jour où nous y étions… sniff), l’ocelot ou encore le requin bouledogue.

Our South American trip started in Costa Rica for one main reason: the Corcovado National Park. We decided to go there because National Geographic has described the Corcovado National Park as « the most biologically intense place on earth »!

To go there, we didn’t book anything. And we have to say, it’s not easy at all to book for the national park: you have to contact the rangers, fill in a paper, send it by mail, wait for their confirmation and then pay at the national bank, for which you have to be in Costa Rica!

Unfortunately, it was the easter holidays when we wanted to go and we therefore had to waiting for 6 days before going. During these 6 days, we stayed in the nearest city Puerto Jimenez, and slept outside of town, deep in the jungle, at Bello Horizonte Jungle Hostel (12$ per night per person for a doublé cabin). We really enjoyed staying at this hostel and the ticos (costa-ricains) managing the place were great: Lucy (manager), Peter (her american husband), Jackie, Bertha and her friend (two spanish volunteers), Kenneth (the commercial, not always reliable thought! ), and the awesome Nelson.

During those 6 days, we walked several times through the few streets of Puerto Jimenez and its beach. We spent a day at Matapalo: a surf town on the extremity of the Osa peninsula, where americans rent huge villas. We also did some hiking trails around the hostel in order to get ready for the park, during which we already saw a lot of animals. One night, we went to see some bull riding with some cool meeting we met in our hostel.

On April the 5th, we finally hit the road to the park with our canadian friend Mark and the guide Gabriel, for our 3 intense days of walking. From Carate to the entry of the park at La Leona, we walked the first 3,5 kilometers. Then, we continued walking to the heart of the park, La Sirena Rangers station. After 21,3km of walking in the jungle, on the black burning sand, with 30 degrees of heat and 90% of humidity, and our backpacks containing  all what we needed for the 3 days (clothes, towels, linens, water, food, light…), we finally arrived exhausted! The second day, we did 3 other trails around La Sirena with a total of 16,7km. During the afternoon walk, we had a swim in a river and I had the chance to have a free face mask with the river rocks (apparently known for their rejuvenating vertues!). On the third day, we walked back the 21,3km of the first day. Gabriel, our 24 years-old guide, didn’t speak very good english and wasn’t really dynamic. He showed us some animals but never seemed really passionated… But it makes sence as we took the low cost guide (only 25$/day/person, so 75$ per person for the 3 days)! However, we did really appreciate the amazing landscapes of the park, with black sand beaches, a really agitated pacific ocean, à very dense tropical jungle, and a lot of animals!

Unfortunately, we have to say that we didn’t have the chance to meet some other species present in the park such as the jaguar, the puma (another group of people that we met actually saw one…), the ocelot or the bullshark.

6 réflexions sur “ Corcovado National Park, Puerto Jimenez & Matapalo, Costa Rica ”

  1. profitez en pleinement ,ce sont des souvenirs qui restent à Jamais ,une nature et faune époustouflante et ce n’est pas fini …..bonne route
    Biz

  2. Les animaux de foufou !!! Ca doit être canon
    Faudra faire un palmarès des plus belles choses que vous voyez , comme Ca, on pourra cibler les prochains voyages ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *